news


 

Alors que la 9e conférence internationale de recherche sur le sida a débuté dimanche, le co-président de la conférence IAS 2017, Jean-François Delfraissy, rappelle que l'"on est encore très loin de la fin du sida".

 

La 9e conférence internationale de recherche sur le sida, qui a débuté dimanche 23 juillet à Paris, se termine mercredi. Les organisateurs de l'événement ont publié une "Déclaration de Paris", pour exprimer leur crainte sur les financements de la recherche après l'annonce de coupes budgétaires de la part du président américain Donald Trump.

Jean-François Delfraissy, co-président de la conférence IAS 2017 et conseiller spécial du directeur de l'ANRS a expliqué mercredi sur franceinfo que le sida est loin d'être éradiqué. "Il y a encore une série de blocages, bien sûr scientifiques, mais aussi politiques", a-t-il déclaré.

franceinfo : Quelles sont les avancées sur le sujet à l'issue de la conférence ?

Jean-François Delfraissy : On est loin du mot de la fin du sida. Il y a pratiquement deux millions de nouvelles contaminations chaque année. Cependant, dans certains pays, lorsqu'il y a une vraie volonté politique, la courbe de l'épidémie commence à se casser, avec une diminution significative du nombre de nouvelles infections. C'est le cas dans plusieurs pays africains ou d'Asie du Sud-Est. Mais la mauvaise nouvelle, c’est que l'on est encore très loin de la fin du sida. Il y a encore une série de blocages, bien sûr scientifiques, mais aussi politiques. Une épidémie est en train de flamber en Europe de l'Est et en Asie centrale, où il n'y a pas de reconnaissance de la maladie. Les associations ne peuvent pas faire leur travail, et surtout les malades sont stigmatisés, il n'y a pas de vraie volonté politique.

Que dire des coupes budgétaires annoncées par Donald Trump ?

Il faut saluer l'effort qu'ont fait les États-Unis contre le sida depuis de nombreuses années. Il faut attendre de voir ce qui va s'équilibrer. Les associations sont inquiètes mais on a eu des effets d'annonce du président Trump dans d'autres sujets comme quoi il y aurait des coupures, et ça s'est soldé par des choses plus réduites.

Quels sont les blocages scientifiques qui empêchent de lutter véritablement contre le sida aujourd'hui ?

On a fait d'énormes progrès dans le domaine de la prévention et du dépistage. Par contre, on est incapable d'éradiquer le virus. On a transformé le sida en maladie chronique. On peut vivre avec un traitement, mais on n’a pas éliminé le virus. On va trouver des solutions pour l'éliminer, en particulier en se rapprochant de la communauté du cancer. Entre le réservoir viral et le réservoir de cellules cancéreuses, il y a beaucoup d'analogies. C'est l'un des points importants de ce congrès à Paris.

Lire la suite

France TV Info - Juillet 2017





receuillir

inseme2

SanteInfoDroits